CJE Etchemins FJR Secrétariat à la jeunesse Groupe Consult'Actions Jeunes

Marie-Ève Côté, passion gardienne de but

HOCKEY. Marie-Ève Côté est un autre exemple que les filles ont de plus en plus leur place dans le hockey d’aujourd’hui. Cette saison, elle portera les couleurs des Bulls de Saint-Prosper dans la Ligue de hockey Junior AA Chaudière-Appalaches.

Marie-Ève Côté a réussi à se tailler un poste avec les Bulls de Saint-Prosper devançant deux autres gardiens qui convoitaient le rôle. ©Photo TC Media – Éric Gourde

La jeune femme de 18 ans, qui mesure 5 pieds et 5 pouces et pèse 140 livres, a pris part à son premier match vendredi dernier et a bien fait dans une défaite de 4-0 contre Lotbinière. Elle fera équipe avec Léo Deblois pour défendre la forteresse de l’équipe. Elle a réussi à se tailler un poste après avoir pris part à une séance d’entrainement en compagnie de deux autres gardiens.

«L’autre gardien de l’équipe a quitté en raison d’un emploi du temps chargé avec les études et le travail. J’ai tenté ma chance avec l’Expert de Saint-Romuald et on m’a retranché parce que j’étais trop petite. Les Bulls m’ont appelé et j’ai eu ma chance», fait valoir la jeune femme qui est originaire de Saint-Jean-Chrysostome et habite à Sainte-Foy.

La jeune femme a eu droit à son premier départ vendredi soir dernier. Photo TC Media – Éric Gourde

Si elle a débuté son apprentissage au hockey comme défenseur, elle s’est rapidement ravisée après avoir enfilé les jambières une première fois. «À ma première année novice, je jouais comme défenseur et j’ai essayé ensuite la position de gardien à ma deuxième année. J’ai aimé ça et n’ai pas arrêté depuis.»

Elle s’attend de jouer un match sur trois pour débuter et pourrait voir son rôle accroître si ses performances le justifient. «L’an dernier, j’ai joué Midget AA avec les garçons alors que je ne m’attendais pas à le faire. Je pensais plutôt évoluer dans le BB. Cette année, je me suis dit pourquoi ne pas m’essayer au niveau Junior ? J’aime le hockey, c’est ma passion, je fais ce que je peux et avec l’entrainement, on ne sait jamais.»

Marie-Ève Côté a réussi à faire sa place à force de travail et de persévérance. Elle apprécie la camaraderie avec les joueurs de l’équipe. À première vue, le Junior AA devrait lui plaire. «Le niveau de jeu est plus viril et rapide. La force, la vitesse d’exécution, c’est ce qui est plaisant. Les joueurs sont plus gros et on voit moins bien la rondelle, mais c’est ça le défi.»

Source : La Voix du Sud, par Éric Gourde, publié le 16 octobre 2017