CJE Etchemins FJR Secrétariat à la jeunesse Groupe Consult'Actions Jeunes

Domaine des Elfes : les travaux sont lancés

Les travaux d’aménagement du futur développement domiciliaire Domaine des Elfes sont lancés depuis peu à Lac-Etchemin.

Le promoteur du Domaine des Elfes, Doris Beaudoin, l’homme d’affaires Michel Dallaire et le maire sortant de Lac-Etchemin, Harold Gagnon, lors d’une visite du site en août dernier. ©Gracieuseté

Le promoteur Doris Beaudoin confirme avoir reçu tous les permis nécessaires, incluant le certificat d’autorisation environnementale de la part du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

«C’est un important projet et les délais ont été plus longs que prévu, mais on comprend cela, car c’était important de protéger les frayères de poisson se trouvant dans le lac Etchemin, tout en préservant la qualité de l’eau», mentionne le promoteur qui a salué la contribution de la municipalité de Lac-Etchemin dans ce dossier.

«Une partie du développement se trouvait en zone humide. Il fallait faire des compensations, mais on ne pouvait pas en faire directement sur le lac Etchemin, car la zone que nous ciblions était déjà prise. La municipalité a accepté de protéger des terrains lui appartenant aux abords du Lac Caribou et il sera impossible d’y faire du développement à l’avenir.»

M. Beaudoin ajoute que ces travaux consisteront, dans un premier temps, en la construction de rues et l’installation des services (aqueduc et égouts, égouts pluviaux, bassins de rétention, station de pompage et service d’eau) pour la phase 1 de ce projet domiciliaire comprenant 34 terrains.

S’ajouteront la construction d’un bloc de cinq maisons de ville le long de la route 277, une de ces résidences servant d’unité modèle et de bureau pour recevoir le public. Dès que les rues de la phase 1 seront terminées, deux maisons-modèle seront aussi construites. «Nous amorcerons ces travaux cet automne, mais comme nous sommes tard dans la saison, il est très possible que ces travaux se terminent au printemps», indique M. Beaudoin qui en profite pour saluer la contribution de l’homme d’affaires québécois Michel Dallaire, dont la famille est originaire de la région, qui l’appuie dans ses démarches au quotidien.

Source : La Voix du Sud, par Serge Lamontagne, publié le 8 novembre 2017